Ruches-printemps

Après un hiver passé à la campagne pour se refaire une santé, nos ruches sont de retour sur le toit du parking Firmin Gémier (18e)

2016 a été une année très difficile pour nos abeilles en raison des conditions météorologiques. Les colonies étaient déjà très affaiblies avant d’entrer dans l’hiver. C’est pourquoi nous avions décidé de les installer dans un pré, afin qu’elles puissent butiner au maximum avant les grands froids et profitent dès février de tout ce que la nature leur offre. De plus un complément alimentaire leur a aussi été proposé.

Malgré toutes ces précautions, nous avons perdu 3 de nos 6 colonies pendant l'hiver. Les survivantes ont pu se refaire une santé en profitant d’un début de printemps aux conditions météorologiques extraordinairement douces. Elles ont butiné à loisir : Noisetier, prunelier, aulnes, etc…

Ces dernières semaines le retour de la fraicheur a tout de même stoppé leur progression. Lorsque la température baisse, elles ne sortent plus et se concentrent sur le maintien de la température à l'intérieur de la ruche. Mais les champs de colza qui les entouraient ont pu subvenir au mieux à leur besoin sans trop d’efforts.

Depuis le matin du 8 mai, les trois convalescentes sont revenues sur le toit du parking Firmin Gémier. Elles ont été accompagnées de 3 nouvelles colonies. 

Durant ce mois de mai, les essaims vont continuer à se développer si la méteo le leur permet. La surveillance est doublée. Nous sommes impatients de les voir elles entrer en mode production en profitant de la floraison du tilleul des alentours.

 

Partager cet article