La météo de mars à mi-avril 2016 a été dure pour nos abeilles du parking Firmin Gémier. Le froid et la pluie les ont obligées à rester cloîtrées dans leur ruche sans pouvoir aller chercher les premières sources de nourriture que leur offrait la nature. Les ressources ont été fortement atteintes à cause de la douceur avant une période de froid de plusieurs semaines. La ponte avait donc commencé son travail ce qui a engendré un risque de famine sur le rucher.

 

A ce jour toutes nos ruches sont sorties de l’hiver en vie

Au vue des observations de ce mois-ci, les ruches 1 & 2 (la couleur bois et la jaune) sont un peu en difficulté. Nous leur avons donné un bon ravitaillement qui devrait les aider à tenir pendant les semaines à venir. La ruche rose quant à elle a beaucoup consommé et semble être en bonne forme. Elle a aussi gardé son sale caractère…

En fonction de la météo,  nous ouvrirons les ruches prochainement afin de voir leur état de santé. L’année dernière à la même époque nous posions les hausses à la deuxième quinzaine d’avril. Malheureusement, il va falloir être patient pour cette année. 

Les apiculteurs du Nord d’Ile-de-France observent que les ruches sont au ralenti et les essaims sont petits pour cette période de l’année. 

 

Ce qu'il se passe dans la ruche pendant le printemps (en théorie):

Le printemps c’est le renouveau. La floraison croit de jour en jour et la taille des essaims d’abeilles en fait de même pour atteindre leurs apogées fin juin. Sauf si bien sûr il y a essaimage. Le mois d’avril voit les premières naissances des mâles*. Coté apiculture, c’est la période pour poser les premières hausses et récupérer des essaims, et si possible fin juin la récolte de printemps.

 

*ils sont appelés faux bourdons ou abeilleaux, leur première et quasi seule fonction est la reproduction

 

Partager cet article