Ruche_Saemes-Printemps

Les chaleurs acceptables pour les abeilles (au-dessus de 12°C) ne sont plus d’actualité. L’hiver est là, elles ont stocké du miel et se protègent du froid.

Durant le mois d’octobre, nos abeilles ont continué d’emmagasiner de la nourriture pour pouvoir surmonter l’hiver. La ponte des abeilles diminue car pour passer l’hiver elles doivent réduire leurs efforts. Les dernières « abeilles d’été » sont mortes laissant place aux « abeilles d’hiver », leur mission principale étant de maintenir la colonie au chaud malgré les basses températures. Effectuant moins de vols, elles vivront plus longtemps leur permettant de voir arriver le printemps.

En novembre, le froid est rapidement venu. Nos abeilles sont donc très peu sorties de leur rucher, les derniers butinages ont été réduits par rapport aux autres années. Cette année, nos abeilles n’ont pas réussi à stocker assez de provisions, nous leur en avons apporté afin qu’elles aient le nécessaire. 

 

Un déménagement vital

Le 1er novembre, trois des six ruches ont transhumé vers la campagne du Vexin dans un bon pré, au vert. La zone est plus propice au butinage car elle est proche d’une forêt et d’un champ de moutarde. Les trois autres ruches ont assez de provisions pour passer l’hiver tranquillement. 

En décembre, le froid était bien présent. Les abeilles sont restées au chaud car, pour ne pas mourir du froid, il faut attendre des températures proches de 10°C leur permettant de prendre l’air. 

La ponte est terminée, formant ainsi une grappe bien compacte. Les journées des abeilles, à cette période de l’année, sont simples : elles se réchauffent en produisant de la chaleur en se frottant les unes aux autres et elles consomment leurs provisions en se déplaçant à l’intérieur de la ruche.

Pour elles l’hiver est déjà bien présent depuis des semaines, elles attendent le printemps…

 

 

Ruches Saemes

 

Partager cet article