Le mois d'août est le mois de notre 1ère récolte. Nous allons enfin connaître le goût de notre miel.

Depuis juillet, les ressources mellifères connaissent un grand ralentissement par rapport à ce que l’on trouvait au printemps. Il y a donc moins de naissances dans les ruches et les abeilles de printemps finissent leur vie.

La population baisse, et les mâles (appelés faux bourdons) sont chassés des ruches. Ils ne sont  bons que pour la reproduction, à quoi bon les nourrir…

Il fait chaud. Nos abeilles continuent donc de maintenir la température en ventilant et climatisant la ruche. Elles butinent ce qu’il y a (trèfle des pelouses, sophora par exemple). Les gardiennes sont plus en alerte. Les ressources extérieures étant en baisse, il faut faire attention aux autres colonies qui n’hésiteront pas à venir piller le miel si la ruche est faible. Et en cet été particulièrement chaud d’autres insectes prolifèrent.

C’est le cas de leurs cousines les guêpes. Elles viennent sur la terrasse de Firmin Gemier et emportent les cadavres des ouvrières mortes (et bientôt des faux bourdons). Elles peuvent tenter de pénétrer dans la ruche afin de voler du miel. 

Pour éviter toutes ces guerres l’apiculteur va donc réduire les entrées de la ruche. Un passage plus étroit étant plus facile à défendre, chacun reste chez soi.

C’est aussi le dernier mois de récolte. Même si cela parait dur à croire, la fin du mois d’août est le début de l’hiver pour les abeilles. A la fin du mois la ponte reprend, il faut faire entrer les provisions pour hiverner. La fleur de lierre est particulièrement prisée. 

 

Notre récolte a eu lieu le 21 août par une belle journée ensoleillée !

 

Récolte miel Automobeele
Récolte miel Automobeele

 

 


   

Partager cet article